Accueil du site > Pourquoi barrer la route à l’uranium ? > L’uranium, qu’est que c’est ?

L’uranium, qu’est que c’est ?

L’uranium est un minerai qui, à l’état naturel, est déjà « radioactif » : les atomes qui le composent sont instables et se désintègrent spontanément en émettant de l’énergie sous forme de rayonnements. Il existe différents types d’uranium, présentant des degrés plus ou moins élevés de radioactivité.

Extrait de mines qui se trouvent un peu partout dans le monde, l’uranium doit subir différentes transformations pour être rendu encore plus radioactif et être utilisé dans les réacteurs sous forme de combustible nucléaire. La chaleur produite par la désintégration de ce combustible sert à faire bouillir de l’eau, produisant de la vapeur d’eau qui fera tourner des turbines, produisant ainsi de l’électricité. Lors du processus de désintégration, de nouveaux éléments radioactifs sont générés : les produits de fission. Une fois utilisé, le combustible nucléaire, dont une partie s’est transformée en d’autres radioéléments comme le plutonium, devient un déchet.

L’uranium est toxique et les rayonnements qu’il émet sont dangereux pour les être vivants. Par ailleurs, il lui faut de 700 millions d’années à 4,5 milliards d’années pour perdre la moitié de sa radioactivité ! Son utilisation dans les centrales nucléaires est donc la manière la plus absurde et la plus dangereuse qui soit de faire bouillir de l’eau.

De l’extraction du minerai à l’enfouissement des déchets radioactifs, l’uranium et ses dérivés polluent l’environnement et intoxiquent les êtres vivants ; sans compter les catastrophes nucléaires qui contaminent des territoires pour des siècles. Aujourd’hui, à Tchernobyl comme à Fukushima, l’uranium tue et les conséquences de ces catastrophes ne sont pas prêtes de disparaître.